Une première mini volière Bolegg (Vencomatic) en Saône et Loire

30 mai 2022 - Sandrine Merchat

Après avoir obtenu son BPREA en juin 2020 (brevet professionnel responsable d’entreprise agricole), Anthony Robillard lance son projet avicole, avec un premier bâtiment de 12 000 poules pondeuses bio équipé d’une mini volière Bolegg (Vencomatic).

 «  La chambre d’agriculture de Saône et Loire m’a informé des besoins en développement d’Envie d’œufs Sud-Est en production de poules pondeuses alternatives. Une production d’œufs bios s’est imposée, plus rentable économiquement au vu de la dimension de mon terrain », explique Anthony Robillard, éleveur. L’inauguration du bâtiment de 12 000 poules pondeuses bio de la Mef a eu lieu le 15 avril dernier à Chalmoux (71).

Le bâtiment de 1 682 m² de la Mef (108 m x 14,5m soit 1 566 m² pour la salle d’élevage plus 116 m² pour la salle technique) est en ventilation naturelle avec des volets et des lanterneaux auxquels s’ajoutent huit brasseurs d’air avec couronne de brumisation. La salle d’élevage est équipée de trois rangées de volière Bolegg Gallery Vencomatic à un étage, avec un seul niveau de pondoir à fond mobile (pour avoir accès à l’avant et à l’arrière du nid) et un seul tapis à fientes. « Nous avons gardé tous les éléments du système de la volière Bolegg Gallery classique, à un détail près, la largeur des rangées qui a été réduite à 2,60m (au lieu de 3,20m). Elle n’est pas très haute pour avoir une bonne visibilité de la salle d’élevage, une dimension à l’image que l’on a du bio. La mini volière a la particularité d’avoir un seul circuit de chaine d’alimentation par rangée et une ligne de pipette devant les nids » indique Johannes Oesterdiekhoff, Vencomatic Group.

Les fientes sont convoyés sur un tapis (1,60m de large) vers un hangar à fientes (disponibles à tout moment). « Les racleurs, situés sous les caillebotis, permettent de garder une litière de cinq centimètres dans le bâtiment nécessaire au bon déroulement de l’élevage. Une litière plus épaisse (de 12 cm par ex) engendre de la poussière et incite les poules à y pondre leurs œufs. A la fin du lot, les racleurs seront utilisés de façon plus fréquente pour maintenir la litière à un centimètre afin d’alléger le travail de nettoyage du poulailler » explique-t-il

Plus d’information dans le magazine Filières Avicoles de mai-juin 2022.

Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois