Vidéosurveiller pour se rassurer

16 février 2020 - Maëva Jégou

Même si une caméra ne remplace jamais l’œil de l’Homme, Jérôme Moy, agriculteur, a choisi d’en installer quatre sur son exploitation. Proposées à la location par son assureur, elles lui permettent de surveiller le poulailler, l’étable et ses abords. En plus de pouvoir être réactif en cas d’intrusion grâce à une alerte reçue sur son smartphone, Jérôme apprécie de pouvoir surveiller le comportement des volailles entre deux passages.

« Avoir cet équipement est rassurant, d’une part concernant les intrusions de personnes, d’autre part afin de détecter un changement de comportement des volailles », complète-t-il. En effet, l'éleveur ouvre l’application et surveille ses animaux même s'il sait qu'il va aller visiter ses poulaillers au moins deux fois dans la journée. Selon lui, les caméras sont des outils d’aide à la décision « qui ne remplacent en rien l’œil de l’éleveur ». Néanmoins elles permettent de dégager du temps afin d’effectuer d’autres tâches.

« La qualité d’image est bonne tout comme la sensibilité de détection », se satisfait-il. La poussière et les lignes de brumisation lorsqu’elles sont en fonctionnement dans le bâtiment ne sont pas gênantes. Les caméras sont robustes, « même après plusieurs lavages et désinfections, elles sont intactes », précise-t-il. 

Plus d'informations sur le numéro de février de Filières Avicoles

DE L’ÉLEVAGE A LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L’actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois