Poux rouges : une meilleure prévention grâce à la biochimie

26 juillet 2021 - Maëva Jégou

Le suivi et la prise en compte des paramètres sanguins s’avèrent une aide précieuse dans la mise en place d’une stratégie de prévention efficace contre les « poux rouges ».

Quand ils sont présents en nombre dans l’élevage, les poux rouges altèrent le bien-être des poules pondeuses qui sont anémiées en quelques semaines, et celui du personnel. Depuis une dizaine d’années, « on avait pour habitude de poser des pièges à poux à certaines périodes du lot et en fonction du nombre de poux, et des conséquences observées sur les performances d’élevage, nous réalisions ou non un traitement en accord avec l’éleveur ou le responsable de site », détaille Thierry Mauvisseau, vétérinaire au sein du Réseau Cristal.

« Si l’infestation était faible, nous attendions tant que le bien-être des poules n’était pas impacté », complète-t-il. Toutefois « nous étions amenés à traiter des poules pondeuses anémiées », se remémore-t-il. Mais l’arrivée du Dr Sauvaget au sein du cabinet vétérinaire a fait évoluer les pratiques… Celui-ci a en effet mis son expertise acquise dans les nouveaux animaux de compagnie au profit de l’élevage de poules pondeuses, et a ainsi déterminé des paramètres sanguins en lien avec la problématique « poux rouges ».

Désormais, l’hématocrite, le taux de protéines totales (reflet de la réponse inflammatoire et surtout de la spoliation sanguine comparable à une hémorragie chronique), le taux de corticostérone (reflet d’un stress induit par les poux, notamment le manque de sommeil) des poules pondeuses sont mesurés régulièrement.

Concernant l’hématocrite, il est déterminé par l’utilisation d’un système de microhématocrite avec un abaque de lecture. « Les poules pondeuses arrivent dans l’élevage à 18 semaines puis une prise de sang est réalisée au niveau de la veine alaire ou du sinus occipital à l’aide de tubes EDTA sur 20 à 30 poules tous les mois et demi environ », détaille Thierry Mauvisseau.

En parallèle de ces mesures, une vingtaine de pièges sont posés à des endroits stratégiques. La corrélation entre le nombre de poux dans les pièges et les paramètres biochimiques est calculée. Si un début d’anémie est présent, un traitement est effectué avec Exzolt de la gamme de produits MSD Santé Animale. « C’est un traitement d’action rapide qui s’administre facilement dans l’eau de boisson », se satisfait-il. « Vu que les poules sont traitées au bon moment, nous n’observons pas de cassure de la courbe de ponte, comme c’est traditionnellement le cas avec les volailles souffrant d’anémie installée », précise-t-il. 

Plus d’informations prochainement dans Filières Avicoles
Abonnement Filières Avicoles

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois