Le traitement du bec en cours de déploiement en Barbarie

1 novembre 2021 - Maëva Jégou

Outre le choix de la souche, les services de traitements du bec et des griffes seront demain un passage nécessaire par rapport aux attentes sociétales et au problème de pénurie de main-d’œuvre qualifiée, selon Guy-Marie Brochard, président du Cicar.

Le traitement du bec concerne les 2/3 des canetons Barbarie commercialisés par Grimaud Frères. Concernant le traitement des griffes, « le déploiement sur le terrain a pris du retard même si des organisations de production commencent à l’imposer dans leurs cahiers des charges. De nouveaux opérateurs vont l’intégrer en 2022 », précise Christian Lalanne, directeur commercial chez Grimaud Frères.

La filière Mulard s’est appropriée le service de traitement du bec et des griffes puisqu’aujourd’hui « 95 % de canetons commercialisés par Grimaud sont traités du bec, pour ce qui est du traitement des griffes, certains opérateurs l’ont intégré dans les cahiers des charges. Des régions sont culturellement plus sensibles que d’autres par rapport à ce service, d’autres régions vont y venir probablement suite à la contrainte de mise à l’abri », suppose-t-il. 

Plus d'informations prochainement dans Filières Avicoles
ELO Santé Nutrition

LES SOLUTIONS POUR RÉDUIRE L'UTILISATION DES TRAITEMENTS EN ÉLEVAGE

● 15 webinaires animés par nos rédactions et par nos partenaires
● Posez vos questions auxquelles les intervenants répondront en direct
● Profitez d'un accès libre et gratuit sur simple inscription en ligne