Le robot Procleaner P200 testé par un aviculteur

16 novembre 2020 - Filières Avicoles

Guillaume Garnier est installé en volaille en Ille-et-Vilaine, avec plusieurs bâtiments entre 1200 et 3000 m2. Pour le nettoyage de ses bâtiments lors du vide sanitaire, il a testé le robot Procleaner P200. Un essai convaincant, puisqu’il l’a désormais adopté.

Pourquoi avez-vous fait le choix de tester ce robot ?

J’ai été au Danemark il y a un an et j’ai rencontré des éleveurs qui utilisaient ce robot en production porcine. Une version était prévue pour l’élevage de volaille. J’ai donc eu envie de le tester le jour où il arriverait en France.

Comment fonctionne-t-il ?

Il fonctionne comme un enrouleur d’irrigation de plein champ. On le déroule et il revient à sa base automatiquement. On règle des angles d’attaque au niveau du bâtiment, le débit, l’avancement. Il est assez simple d’utilisation.

Depuis combien de temps l’utilisez-vous ?

Je l’ai testé il y a un mois pour réaliser une vidéo et je l’ai acheté à la suite de l’essai, mais je ne l’ai pas encore reçu.

Comment s’est passé l’essai ?

L’entreprise ID import basée à Vitré est venue le mettre en route. Ils m’ont montré le fonctionnement et le robot a nettoyé le bâtiment. On a été très satisfaits, c’est d’ailleurs pour cela qu’on l’a ensuite acheté. Jusqu’alors, nous faisions laver le bâtiment par une entreprise extérieure. Nous avons fait le choix d’utiliser désormais ce robot, car la qualité du nettoyage était aussi bonne, voire meilleure notamment pour le plafond. J’attends de l’utiliser sur une année complète pour avoir un peu plus de recul.

Abonnement Filières Avicoles

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois