La Scea des Crêtes se lance dans l’élevage de poulettes bio

30 août 2022 - Sandrine Merchat

Les exploitants ont optés pour trois rangées de volières Filia 18, adaptées aux nouvelles contraintes de la réglementation bio.

Pour accueillir une production de poulettes bio à Arriance (57), quatre céréaliers ont créé une nouvelle société agricole, la Scea des Crêtes en

janvier 2021. En effet, Laurent et Olivier Vivenot, Noël et Pierre Gandar, ont chacun leur exploitation d’une surface allant de 160 ha à 200 ha de blé, orge (de printemps et d’hiver), colza, tournesol, maïs. L’idée de ce nouveau projet a germé en 2020, quand Laurent et Olivier cherchaient une diversification à leur exploitation qui ne soit pas dépendante du climat, la production de céréales étant très fluctuante avec des années fastes et d’autres moins !

Les éleveurs ont fait confiance à la société BFC Constructions pour un projet clés en main. Le bâtiment de 1 754 m² (15,37 m de large x 114,12 m de long) est équipé d’une volière Big Dutchman.

Trois rangées de volières Filia 18

Si leur choix de départ se portait sur une autre marque de volière, un équipement que connaît bien Noël, la nouvelle réglementation bio a changé la donne. C’est finalement la volière Filia 18 qui l’a emporté. Elle est composée de trois lignes de 103,95 m de long équipées de 35 blocs (2 970 mm chacun). Les éleveurs ont opté pour :

– des grilles sur les mangeoires pour éviter aux poussins d’être en contact direct avec la chaîne et de se retrouver coincés.

– un double perchoir qui facilite l’accès des poulettes à l’étage supérieur.

– deux vis d’alimentation permettant une gestion précise silo par silo avec des pesages individuels, sécurisant en cas de panne de l’une d’entre elles.

« Dans la nouvelle réglementation bio, nous ne pouvons pas comptabiliser dans la surface d’élevage les espaces de volière sans tapis de fientes dessous. Ainsi, sont prises en compte uniquement les surfaces du premier et du second niveau avec tapis, la surface des mezzanines est exclue. Ce bâtiment est “un vrai 40 000 places” », explique Jean-Marc Frobert, gérant BFC Constructions. La salle d’élevage bénéficie d’une isolation du plafond avec des panneaux sandwich.

Elle est également équipée d’un éclairage avec système ZEUS (bi couleur : blanc chaud-blanc froid, Big Dutchman), d’un chauffage par quatre canons (Tubo) et d’une gestion avec le boîtier de régulation Serenity (Tuffigo)

« La nouvelle réglementation ne prévoit pas d’étage intermédiaire dans la volière, une tolérance actuellement mais nous préférons anticiper le fait que le plateau mobile intérieur soit interdit. Nous pourrons le démonter facilement pour le remplacer par une barre. Autre avantage de cette volière, elle est moins profonde, 180 cm pour ménager notre dos ! », précise Noël.

Plus d’informations dans le prochain numéro de Filières Avicoles.
Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois