Emmanuel Massot choisit une volière Vencomatic pour ses poulettes

28 mars 2022 - Sandrine Merchat

Après une expérience de 20 ans en élevage de gibier, Emmanuel Massot a rejoint la société Envie d’œufs Sud-Est en créant un bâtiment de 60 000 poulettes en volière Vencomatic, commercialisée par la Mef, à Sainte-Croix-en-Bresse (71).

Fort d’une expérience de plus de 20 ans en élevage de gibier (faisans et perdrix), en Gaec avec son frère, Emmanuel Massot décide, au 1er janvier 2017, de s’installer seul avec un élevage de 17 000 faisans et 8 000 perdrix. Mais cette production est en perte de vitesse et l’éleveur doit très rapidement trouver une diversification afin de pérenniser son exploitation. Différentes possibilités s’offrent alors à lui. « Patrick Chabrol, mon vétérinaire conseil, m’a alerté sur les risques d’influenza aviaire qui touchent particulièrement les élevages de faisans et de la nécessité de ne pas avoir tous ses œufs dans le même panier, c’est le cas de le dire !! Très impliqué dans les élevages de poules pondeuses et poulettes, et avec la fin annoncée des œufs en code 3, il m’a suggéré de participer au développement des productions alternatives et par là-même de monter dans le bon train ! En juin 2018, une rencontre avec Jérémy Coltier, d’Envie d’œufs Sud-Est a finalisé un projet d’élevage poulettes, plus technique que celui de poules pondeuses, correspondant à mes aspirations professionnelles », indique Emmanuel Massot, éleveur à Sainte-Croix-en-Bresse (71).

Une volière Vencomatic Bolegg Starter

En visitant des élevages, l’éleveur est tombé sous le charme de la volière Vencomatic Bolegg Starter proposée par la Mef, représentant exclusif depuis fin 2020, de la société Vencomatic group sur la partie Grand-Est de la France. Le Bâtiment (coque C-lines), en lumière naturelle, de 1 524m² (99 m x 15,40 m) est en ventilation dynamique (avec extraction en cheminées et pignon) d’une capacité de 60 000 poulettes. Il est composé de quatre lignes de volière, incluant l’abreuvement, l’alimentation et le perchage. Tous les niveaux sont équipés de tapis à fientes et de gaines d’aération. Celles-ci favorisent le séchage des fientes, la diffusion d’air frais au niveau des volailles et un bon climat ambiant dans le poulailler. Le treuillage des plateformes intégrées permet d’éloigner progressivement les lignes d’abreuvement et d’alimentation, à mesure que les volailles grandissent. Cela les incite à sauter à différents niveaux dans le système. Les pipettes avec rinçage automatique (lubing) permettent aux poussins d’avoir de l’eau plus fraiche. « Au niveau de la chaine d’alimentation, deux tiges métalliques ont été insérées au niveau le plus bas pour éviter que les poussins ne se coincent à l’intérieur ou ne se fassent entrainer par la chaine. Les poulettes ont ainsi accès à 100% de l’aliment avec ce système » précise Johannes Oesterdiekhoff, Vencomatic Group

La salle d’élevage est également équipée d’enceintes qui assurent une meilleure répartition des volailles dans le bâtiment. « Les poulettes sont accoutumées aux différents bruits, donc elles y sont moins sensibles et beaucoup moins stressées », ajoute Pascal Granseigne, responsable commercial, Mef

Enfin, le bâtiment est entièrement géré par l’ordinateur Megavi Connect (Sodalec).

Plus d’information dans le guide Orsol 2022
Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois