Contre les troubles digestifs

21 février 2020 - Emeline Vienot

Pas de solution ou de produit miracle en matière de prévention des troubles digestifs chez les volailles, la stratégie la plus pertinente repose sur une approche globale, qui va s'intéresser à la fois :

  • à l’environnement de production et aux pratiques à risque,
  • à la qualité des matières premières et aux différents équilibres nutritionnels,
  • à la présentation de l'aliment et à la gestion des transitions alimentaires,
  • à l’intégrité fonctionnelle du tube digestif,
  • au profil du microbiote.

Sachant qu'il existe des interactions entre ces différents éléments. Un environnement et un apport alimentaire dégradés influencent par exemple le profil bactérien et sa diversité au niveau iléal.

Pas de fatalisme non plus car en étant attentif à certains indicateurs précoces (fluctuation des consommations, comportement des animaux), il est possible d'anticiper et d'identifier les points à corriger afin d'éviter les problèmes de santé digestive.

De leur côté, les firmes-services proposent à leurs clients des plans d'actions « personnalisés » qui prennent en considération les différents points de vigilance et se matérialisent par des audits (élevage, usine d'aliment) couplés à la mise en place d'actions correctives, des analyses de matières premières, l'utilisation de logiciels de formulation intégrant les différents risques, le recours à des solutions nutritionnelles.  Parmi ces spécialités, on trouve des prébiotiques, des probiotiques, des huiles essentielles et extraits de plantes, des acides organiques, des fibres naturelles. 

Plus d'informations dans le numéro de mars 2020 de Filières Avicoles

DE L’ÉLEVAGE A LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L’actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois