N°843 Juillet - Août 2020

5 septembre 2019 - Filières Avicoles

A LA UNE - RENCONTRE : L’élevage n’échappe pas au digital - TÊTE À TÊTE : Détergence et désinfection : quels produits utiliser demain ? - VIE DES ENTREPRISES : Fusion entre Tecnofirm et MiXscience - Kersia annonce l’acquisition d’Holchem - LES BRÈVES

ECONOMIE - CONSOMMATION : LDC: « On est confiant dans l’avenir, mais l’on reste prudent » - L’Europe dans la tempête Covid-19 - LES GRAPHES - LES BRÈVES

FILIÈRES - VOLAILLES DE CHAIR : Volailles de chair: objectifs et mesures spéciales – Covid-19/importations : la double peine…

TECHNIQUE - PORTE OUVERTE : Calcul du coût de revient avant la pose du « 1er parpaing » - HYGIÈNE : Réflexions autour de la dalle béton - Une approche plurielle contre insectes et acariens – SANTÉ : Biochimie et hématologie au service des poules - LES BRÈVES : Nouvelle alternative à l’utilisation d’antibiotiques - Le couvoir Isa investit et renforce sa maîtrise du sanitaire

L'EDITO 

SOUTENIR LA DIVERSITÉ…

Au mois de juin, on a pu voir circuler sur les réseaux sociaux la lettre ouverte envoyée par le président de l’interprofession volailles de chair Jean-Michel Schaeffer au premier ministre. Celle-ci avait pour objectif de sensibiliser Édouard Philippe sur les particularités des filières avicoles françaises et d’obtenir des aides pour soutenir les productions mises en difficulté (pintade, caille, pigeon, canard) par la fermeture de la restauration hors domicile. L’enjeu est de préserver la diversité des volailles françaises. « Au même titre que les restaurants, brasseries et autres points de restauration, ces filières doivent être aidées avec notamment l’exonération de charges, la prise en charge des coûts de stockage et une aide aux éleveurs qui sont en suspension d’activité », défend-il. Soutenir la diversité des productions françaises passe aussi par la mise en avant de l’origine locale, plébiscitée par un nombre croissant de consommateurs.

L’Anvol a d’ailleurs rappelé au Premier ministre ses demandes concernant un étiquetage pérenne de l’origine de toutes les viandes, fraîches ou élaborées, pour tous les circuits de distribution à l’échelle européenne, et l’adoption d’un texte officiel permettant d’identifier clairement l’origine de toutes les viandes dans les appels d’offres émanant de la restauration collective. L’ambition affichée par les acteurs de la filière est d’arriver à proposer 100 % de volailles françaises dans l’Hexagone…

C’est effectivement ambitieux compte tenu des accords commerciaux de libre-échange négociés par l’Europe ou en cours de négociation, sans oublier les prix compétitifs des importations…

Toujours en lien avec la diversité mais cette fois-ci dans le domaine de l’information, à noter le lancement les 29 et 30 septembre prochains de l’événement virtuel ELO — les rencontres connectées de l’élevage, sur une initiative des magazines PLM, Porc Mag et Filières avicoles. Cet événement s’adresse aux éleveurs et professionnels des filières bovin lait, porcine et avicoles. Au programme : innovations et webinars autour de thématiques ciblées.

À noter dans vos agendas!

Abonnement Filières Avicoles

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois