N°838 Février 2020

5 septembre 2019 - Filières Avicoles

A LA UNE - RENCONTRE : La lumière naturelle s’impose — Raais 2019 : la place du laboratoire d’analyses en Afrique — TÊTE À TÊTE : L’Airvol, porteuse de projets pour la volaille du Sud-Ouest — VIE DES ENTREPRISES : Elinnove, un terreau pour l’innovation — Vencomatic Group acquiert Van Gent Laying nests — La société Allier Volailles rachetée par Solexia — LES BRÈVES — LES GENS

ECONOMIE - CONSOMMATION : Le consommateur vu par un sociologue — LES GRAPHES — LES BRÈVES

FILIÈRES - ACCOUVAGE-SÉLECTION : Accouvage-sélection : projets et travaux en cours… — Poulets Premium : des concepts variés et porteurs — VOLAILLES DE CHAIR : Janzé : 100 % du parc au top d’ici 2022 - Volinéo : les éleveurs de canards font le dos rond — PALMIPÈDES À FOIE GRAS : Val de Sèvre vise une autosuffisance en PAG de 85-90 % - SUD-EST : L’Apose s’inquiète du financement des actions en filière ponte

DOSSIER - PRÉVENTION : La prévention, un préliminaire indispensable —La vaccination au couvoir se perfectionne —La vaccination in ovo séduit un couvoir irlandais —Anémie infectieuse : secrets d’une vaccination réussie —La biosécurité à l’épreuve du partage de matériel —La Mongie, première station biosécurité de France

TECHNIQUE - PORTE OUVERTE : À 24 ans, Marine se lance avec 27 000 poules plein air —Les 6000 reproductrices dindes gérées par des salariés —Benoît Rannou, éleveur de poulets dans le premier tiers — ÉQUIPEMENT : Vidéosurveiller pour se rassurer — ÉNERGIE : Un projet « méthanisation » amorti en moins de 15 ans — AGROFORESTERIE : Des canards sous les arbres depuis 20 ans —SANTÉ/HYGIÈNE : L’éleveur au cœur de la réduction des antibiotiques —Phytothérapie : « rester dans un cadre sécurisé » —Des solutions pour lutter contre les ténébrions —Mieux armés contre la parvovirose —ALIMENTATION : Bien-être, performance et durabilité dans l’accouvage —Réduire l’impact de l’alimentation sur l’environnement — RECHERCHE : Le Palmipôle, à l’interface entre la recherche et le terrain —Dernières avancées en matière de génomique —LES BRÈVES

CE MOIS-CI : L’éleveur au cœur de la réduction des antibiotiques

L'EDITO 

Mise en garde…

L’aromathérapie, et dans une moindre mesure la phytothérapie, connaissent un beau succès auprès du grand public ces dernières années, le secteur des productions animales n’échappe pas à cette tendance, notamment poussé par la nécessité de se tourner vers des solutions alternatives aux antibiotiques. Mais ces substances ne sont pas sans risques…

Ainsi, en matière de phytothérapie ou d’aromathérapie, isabelle Rouault (DGAl), référente nationale pharmacie à la DRAF de Rennes, encourage les éleveurs à rester dans le cadre « d’un circuit sécurisé, éthique et contrôlé », avec deux options possibles:

- avoir un médicament vétérinaire avec AMM volailles ou toutes autres espèces dans le cadre des pharmacies et des vétérinaires (sauf qu’il n’en existe quasiment pas…),

- avoir une préparation magistrale sous ordonnance du vétérinaire.

« Dans les deux cas. C’est le vétérinaire qui engage sa responsabilité, l’éleveur est protégé en cas de contrôle », souligne-t-elle.

DE L’ÉLEVAGE A LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L’actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois