N°830 - Mai 2019

28 mai 2019

A LA UNE - Un éclairage “pour” et “sur” les porteurs de projets - Tête à tête : Bien-être animal : où en est la filière avicole ? - Les Gens - Vie des entreprises - Les brèves

ECONOMIE - Marché : Millénials et évolution de la consummation – Gestion : La garantie Visale s’élargit- Les Graphes- Les brèves

DOSSIER ABATTOIRS - L’aval continue d’investir- Palmarès 2019 des groupes volaillers - Moy Park modernise la fabrication de produits panes-Découpe, transfert, détection, éviscération optimises- Oeufs de consummation :Feuille de route établie pour la section oeufs Triskalia

TECHNIQUE - Porte ouverte : Denis baron : 100 % aviculture sur la dernière ligne droite - Valentin Delbos installe des pondeuses en terre bovine – Matériel : Un robot de lavage pour diminuer la pénibilité – Management : La production de dindes : une réussite multifactorielle – Santé : Influenza aviaire : bien se préparer à une éventuelle crise

CE MOIS-CI : A découvrir, un robot de lavage en action 

emeline-nvxL'EDITO -Décalage...

On l'évoque de plus en plus ce décalage entre les images d'une agriculture d'autrefois véhiculées par certains spots publicitaires et la réalité du terrain... Les nouvelles technologies, tout comme elles ont révolutionné certains métiers et les habitudes de vie des citoyens français, ont également franchi les portes des bâtiments d'élevage et se sont répandues dans les campagnes.

Pourquoi donc le monde de l'agriculture devrait-il rester figé dans l'inconscient collectif ? Au lien d'entretenir les fausses idées, la méconnaissance et l'ignorance des Français, pourquoi ne pas profiter de ces temps de parole à grande audience pour tenter de combler un peu le fossé creusé avec la population extérieure au monde rural.

Pourquoi les nouvelles technologies seraient-elles plus « honteuses » dans les fermes que sur le reste du territoire ? D'autant que bien utilisées, elles ont de multiples vertus : réduction de la pénibilité du travail et des troubles musculo-squelettiques, meilleure maîtrise du sanitaire et donc de la sécurité des produits, meilleure gestion des conditions d'ambiance et donc amélioration du bien-être animal, une plus grande réactivité grâce à la détection d'anomalies via les systèmes d'alarme, une aide à l'analyse et à la prise de décision.

Heureusement, il existe des initiatives telles que l'opération Tous à la ferme lancée par Agriculteurs de Bretagne qui fait office de passerelle entre les deux univers et vise à actualiser le regard que peuvent porter les Français sur le métier d'agriculteur/d'éleveur. Mais l'audience reste restreinte et le public déjà conscient d'un défaut d'information puisqu'il fait la démarche de venir sur l'exploitation. Il faut donc voir plus loin et s'adresser au plus grand nombre avec pédagogie et en toute transparence, c'est en tout cas le message d'encouragement qu'a adressé Sylvie Brunel, professeur à la Sorbonne, aux éleveurs d'Armor Oeufs à l'occasion de leur assemblée générale.

Émeline Viénot, Rédactrice en chef.

DE L’ÉLEVAGE A LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L’actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois