Laurent Le Cain : des économies d'énergie et du confort...

Déjà trois années que Filières Avicoles a rencontré Laurent Le Cain. Souvenez-vous, cet éleveur de 60 000 poulets lourds Princior est installé à Fouesnant dans le Finistère. En 2013, il a accepté de tester le récupérateur de chaleur Climwell (Tuffigo Rapidex) en équipant l'un de ses trois poulaillers.

Aujourd'hui, les trois bâtiments de son exploitation sont tous équipés de cinq Climwell chacun. « Ce qui m'a plu, c'est avant tout son fonctionnement. Le fait qu'il utilise les calories existantes dans le bâtiment tout en étant complètement intégré au système de ventilation convient parfaitement à ma façon de travailler », explique-t-il, en insistant sur l'avantage que cela représente la nuit ou pendant les périodes froides en hiver.En pratique, l'appareil fonctionne sur toute la durée du lot. La ventilation traditionnelle vient en complément à partir du moment ou le débit des Climwell n’est plus suffisant soit pour assurer le renouvellement d’air, soit pour abaisser la température. Ce qui lui permet notamment une bonne maîtrise des gaz lourds.

« Il est primordial de faire entrer suffisamment d'air pour évacuer l'eau et les gaz lourds. Sur ce point, il est toutefois difficile de chiffrer le taux de CO2 car cette valeur varie en permanence au cours du lot et de la journée. Par contre, je sais que ma consommation d’énergie a diminué de 18%. Ma marge PA a également augmenté de 10%, mais il n'y a pas de différence sensible sur le GMQ. »

Pour Laurent Le Cain, ce type de matériel est aujourd'hui indispensable pour une bonne conduite d'élevage. Les effets sont aussi visibles au niveau des pododermatites, qui ont significativement diminué depuis l'installation des appareils. « Le fait est qu'ils permettent une bonne ventilation dès le début du lot, un critère important pour limiter l'apparition des pododermatites », indique-t-il. Ancien utilisateur de paille broyée, l'éleveur a aussi choisi de passer en litière de miscanthus. « Cela m'a permis d'améliorer encore un peu plus mes résultats en terme de pododermatites, mais il faut admettre que son approvisionnement reste plus difficile et limitée. Il y a donc d'autres contraintes à prendre en compte ».

climwell2Sur la question de l'entretien des Climwell, l'éleveur estime que les appareils se nettoient facilement, d'autant plus l'été car « la poussière colle encore moins ». En hiver, il faut compter une demie-heure pour bien laver un appareil, moitié moins de temps en saison estivale. « Sur une exploitation comme la mienne qui compte 15 Climwell, c'est une tâche qui demande tout de même un peu de temps, c'est assez fastidieux en fin de compte ».

Désormais bien rodé avec ses échangeurs de chaleur, Laurent Le Cain souhaite apporter de nouvelles améliorations à ses bâtiments. Prochain projet : le bétonnage de ses poulaillers. Objectifs : réaliser de nouvelles économies d'énergies et apporter toujours plus de confort et de bien-être à ses animaux.

Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois