Bâtiment neuf : un temps d’adaptation nécessaire

25 septembre 2018

Il y a un an, Freddy Gemin démarrait un premier lot de poulets jaunes dans un bâtiment flambant neuf de 1100m2, situé à Brain sur Longuenée (49). Le bâtiment sous démarche « Nature d’Éleveur » (Huttepain Aliments) venait s’ajouter à un premier bâtiment de 1800m2 acquis en 2013 et un bâtiment en volailles certifiées géré par son père Jean-Marc Gemin.

Freddy dresse le bilan de cette dernière année et revient sur les aménagements nécessaires pour une bonne prise en main de l’élevage.

Comment s’est passée la prise en charge du bâtiment neuf ?

La gestion de la ventilation a été un peu compliquée durant le premier lot. Les litières étaient rapidement grasses. C’était la première fois que je travaillais avec une ventilation progressive, or cela nécessite un temps d’adaptation. Heureusement, les vendeurs de matériels et les techniciens de Huttepain Aliments m’ont accompagné et entre le premier et le second lot, c’était la nuit le jour. Une fois que tous les réglages étaient bien calés, c’était parfait.

C’est votre premier bâtiment clair, qu’est-ce que cela a changé ?

C’est surtout pour moi que c’est plus agréable ! La journée, je coupe complètement la lumière, donc c’est aussi une économie d’énergie.

En revanche, il est encore difficile à ce stade d’évaluer l’effet de la lumière naturelle sur le comportement des animaux.

Lors du dernier reportage, vous déclariez avoir plus de mal à maitriser le poulet jaune, l’avez-vous mieux apprivoisé aujourd’hui ?

Oui, le poulet jaune est un peu plus compliqué notamment concernant la gestion de l’indice de consommation. Mais on se remet en question et on essaie de travailler différemment et ça se passe mieux depuis trois ou quatre lots. J’ai relevé les mangeoires et réduit le débit pour diminuer la réserve d’aliment dans la mangeoire et limiter ainsi le gaspillage. Enfin, j’ajoute du peroxyde dans l’eau de boisson pour améliorer la digestion.

Comment avez-vous géré les pics de chaleur et les températures hivernales particulièrement rudes cette année ?

L’hiver n’est pas un problème, il nous suffit de chauffer un peu plus. Cet été s’est bien passé aussi, même avec des lots en finition pendant les périodes les plus chaudes. La brumisation a été très utile. J’ai aussi adapté les horaires des repas pour faciliter la digestion.

Avez-vous des projets ?

Le bâtiment plus ancien sera transformé en bâtiment clair l’été prochain, à la demande du groupe Huttepain, pour être labélisé « Nature d’Eleveur ».

L’atelier de volailles certifiées géré par mon père va également être entièrement rasé et reconstruit à neuf. Le nouvel atelier de 1500 m2sera également agréé Nature d’Éleveur et accueillera des volailles standard.

DE L’ÉLEVAGE A LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L’actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois