Nouvelle mobilisation des producteurs d’œufs

6 avril 2021 - Filières Avicoles

Un mois et demi après les dernières manifestations à Nantes et Rennes, les producteurs d’œufs sont revenus exprimer leur mécontentement en bloquant plusieurs centres de conditionnement pour perturber l’approvisionnement de GMS.

Un centime par œuf. C’est le montant de la revalorisation demandée par les producteurs pour couvrir la hausse du coût de production, liée à une augmentation du prix de l’aliment et de certaines charges, notamment le bien-être animal.

Malgré les précédentes mobilisations en magasins les 17 et 25 février dernier, les prix proposés par les distributeurs ne couvrent toujours pas la hausse actuelle du coût alimentaire subie par les éleveurs depuis fin 2020, à l’exception de Leclerc et Lidl qui ont indexé leurs contrats.

Les GMS Aldi, Auchan, Carrefour, Cora, Casino, Intermarché, Metro et Super U ont été mises en garde par un courrier collégial le 18 mars dernier.

Une nouvelle mobilisation était prévue ce jeudi 1er avril dans les centres de conditionnement d’Evellys (56), Pamproux (79) et Montrevault-sur-Èvre (49).

Les professionnels de la filière œuf demandent :

  • aux GMS d’appliquer immédiatement une hausse des prix d’achat des œufs permettant de prendre en compte l’augmentation du coût de production des éleveurs,
  • aux GMS (autres que Leclerc et Lidl) d’intégrer au plus vite le principe de l’indexation sur le prix d’aliment dans leurs contrats d’achat d’œufs,
  • à l’ensemble des acteurs économiques aval de la filière Œuf, d’appliquer la loi EGAlim dans toutes les négociations commerciales. 
Abonnement Filières Avicoles

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois