Nouveau modèle économique pour l'élevage de PAG

Développer des élevages à taille humaine, telle est la volonté de la coopérative Lur Berri et de sa filiale Ax’el. En partenariat avec sept fournisseurs triés sur le volet, elles ont mis au point Armonia 5S, un bâtiment de 600 m² entièrement équipé pour élever 15 000 canards par an. Une centaine de projets devraient sortir de terre d’ici fin 2017.

lurberri1Avec l’obligation du passage aux logements collectifs, près de 10 millions d’euros ont été investis chez les gaveurs du groupe Lur Berri. « A contrario, ces dernières années, peu d’investissements ont été réalisés dans la partie élevage, note Frédéric Hiale, directeur des filières de productions animales contractualisées. Pour sécuriser l’approvisionnement de nos ateliers de gavage, nous avons décidé de monter un projet d’élevage de prêt-à-gaver durable. » Début 2015, la coopérative et sa filiale d’équipements d’élevage Ax’el prennent donc contact avec divers partenaires pour mettre au point un bâtiment en dur entièrement dédié à l’élevage de canards.

La démarche repose sur trois piliers : « optimiser le temps de travail de l’éleveur, améliorer ses conditions de travail et augmenter la productivité des élevages ».

Mais plus qu’un simple outil technique, la coopérative souhaite « créer un nouveau modèle économique PAG ». Alors que jusqu’à maintenant les unités d’élevages permettaient en moyenne de produire 30 000 canards par an, «nous voulons désormais développer des élevages à taille humaine», insiste Martine Chaléon, responsable commerciale productions animales. « L’idée, c’est qu’une personne seule puisse gérer l’atelier. Cela permet de proposer une activité complémentaire pour sécuriser les exploitations de la zone [NDLR : Landes et Pyrénées-Atlantiques principalement] mais aussi d’installer de jeunes agriculteurs. »Avec les nouvelles contraintes imposées suite aux cas d’influenza aviaire déclarés en novembre 2015, quelques modifications et améliorations ont été apportées au projet initial pour aboutir début mars 2016 à la présentation aux adhérents du plan de développement PAG et de l’atelier d’élevage clé en main « Armonia 5S ». Bien que cette présentation n’ait été faite que « sur le papier », près d’une centaine d’agriculteurs (60 % d’éleveurs existants, 10 % de gaveurs et 30 % de nouveaux producteurs) ont adhéré au projet. Ils étaient réunis le jeudi 7 juillet à Montardon (Pyrénées-Atlantiques) pour découvrir les équipements qui seront prochainement installés sur leurs exploitations.

Equipements haut de gamme

Pour l’occasion, un petit bâtiment de démonstration était exposé sur le site du magasin Ax’el et huit ateliers étaient organisés avec les différents fournisseurs de matériels qui ont contribué à l’élaboration de l’Armonia 5S. « En plus d’Ax’el, nous en avons retenu sept, reprend Martine Chaléon. Bien sûr, à l’origine, nous en avions rencontré beaucoup plus, mais nous avons sélectionné ceux qui répondaient le mieux à notre cahier des charges et qui faisaient preuve d’une parfaite cohésion entre eux. » L’entreprise Oyhamburu (maçonnerie) et la société Dugué (bâtiment) ont ainsi œuvré ensemble pour optimiser l’installation de l’Armonia 5S sur le terrain. « D’ordinaire, pour construire un bâtiment de ce genre, il faut cinq à six semaines, avec des allers-retours réguliers entre le maçon et le poseur. »

"Dans notre cas, les procédures ont été revues pour que chaque corps de métier n’intervienne qu’une seule fois sur l’exploitation et le délai d’installation a été ramené à quatre semaines."

lurberri2À l’intérieur du bâtiment entièrement lisse pour faciliter le nettoyage et la désinfection, tous les équipements ont été conçus spécialement pour les canards : des chaines d’alimentation et des lignes de pipettes de la marque Josse à la régulation automatique développée par Bécot. Les échangeurs d’air sont fournis par la société Leroy LLC et le silo par Agritech. L’atelier comprend également une pailleuse autoportée (Ph. Deru) dont les participants à la journée du 7 juillet ont pu tester la facilité d’utilisation. Tous se sont déclarés très satisfaits quant à la qualité des équipements retenus pour l’Armonia 5S et ont désormais hâte de voir les bâtiments fleurir sur leurs exploitations. Les premiers sont en cours de montage.

À partir de septembre, un bâtiment devrait sortir de terre chaque semaine, ce qui permettra d’installer les 100 projets déjà signés d’ici fin 2017.

Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois