Les échanges d'oeufs avec le Royaume-Uni en chute libre

8 octobre 2021 - Emeline Vienot

Avant même la signature du Brexit, le Royaume-Uni avait déjà mis un sérieux coup de frein à ses importations d’œufs et d’ovoproduits (- 30 % entre 2015 et 2020 en valeur) après avoir développé à vitesse grand V son potentiel de production ces dernières années. Son taux d’autosuffisance a ainsi gagné 10 points en l’espace de 4 ans (entre 2015 et 2019) pour s’établir à 94 %.

« C’est considérable ! La production au Royaume-Uni affiche une croissance régulière entre 2013 et 2021, estimée à +1,4 %/an en moyenne, exception faite pour l’année 2020 », a précisé François Cadudal, directeur du pôle Economie de l’Itavi à l’occasion d'un webinaire organisé mi-septembre.

Parallèlement à la réduction de ses volumes d’importation, le Royaume-Uni a resserré ses approvisionnements sur de nouveaux partenaires, aux dépens de ses fournisseurs historiques. Un constat qui vaut aussi bien pour les échanges d’œufs coquille que d’ovoproduits.

Entre 2015 et 2020, les importations d’œufs coquille en provenance des Pays-Bas ont reculé de 10 M€, de 6 M€ pour l’Espagne et l’Allemagne et de 4 M€ pour la France. En revanche, deux pays ont vu augmenter leurs exportations d’œufs coquille vers le Royaume-Uni : l’Irlande (+9M€) et la Pologne (+3 M€). La baisse est encore plus sensible sur les ovoproduits : -24 M€ pour les Pays-Bas, -9 M€ pour la France, mais +5 M€ pour la Pologne !

Le Royaume-Uni mène par ailleurs une politique très « pushy » sur l’origine de l’œuf coquille via le programme Bristish Lion Eggs, lequel est désormais étendu sur la partie ovoproduits, ce qui va logiquement baisser encore les importations d’ovoproduits, suppose l’économiste. 

Abonnement Filières Avicoles

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois