LDC, un bilan stable malgré la baisse d’activité à l’export

9 avril 2021 - Filières Avicoles

Malgré le contexte de crise sanitaire, le chiffre d’affaires du groupe LDC reste stable (4,4 Mds d’€) grâce aux acquisitions et à la consommation à domicile.

Sur le plan national, le chiffre d’affaires annuel du pôle Volaille sur l’exercice 2020-2021 (du 1er mars 2020 au 28 février 2021) est resté stable (3 327,4 M€), malgré l’augmentation des matières premières seulement partiellement couvertes par des hausses tarifaires. L’impact de cette situation a en effet été pondéré par le bon niveau d’activité enregistré en GMS et les ventes satisfaisantes réalisées durant les fêtes de fin d’année. « Depuis le 1er mars, de nouvelles revalorisations ont déjà été actées, mais face au prix toujours élevé des matières premières, des hausses complémentaires seront indispensables pour préserver l’équilibre de la filière », précise le groupe dans un communiqué.

Sur le plan international en revanche, l’activité est toujours marquée par la crise sanitaire malgré la contribution des croissances externes. Le chiffre d’affaires baisse de 5,7 % à 446,2 M€ malgré des volumes en progression de 6,4 % traduisant des tensions persistantes déjà évoquées sur les prix de vente du poulet et des spécialités (canard et oie) et des ventes à l’export en retrait en raison de la crise sanitaire. L’activité a néanmoins bénéficié de l’intégration réussie des sociétés Kiplama en Belgique le 1er juillet 2019 et de Marnevall en Hongrie le 1er mars 2020 permettant de limiter la baisse des activités de la période. Hors croissances externes et à taux de change constant, l’activité enregistre une baisse de 7,6 % en valeur et de 1,8 % en volumes.

Dans un contexte toujours contrasté marqué par des restrictions sanitaires encore importantes sur certains circuits de distribution (restauration collective et commerciale en particulier) et des matières premières à un coût toujours élevé nécessitant des revalorisations tarifaires complémentaires, LDC aborde le nouvel exercice avec prudence. Il prévoit de s’appuyer sur une reprise progressive des ventes en restauration hors domicile à compter du second semestre, l’intégration attendue du groupe Ronsard, des perspectives plus favorables à l’International et la dynamique du pôle Traiteur.

Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois