LDC résiste à la crise sanitaire

12 juillet 2020 - Filières Avicoles

Avec un chiffre d’affaires en hausse de 1,1 % au 1er trimestre 2020-2021, le groupe LDC affiche une bonne résistance de son activité malgré la crise sanitaire.

Dans son dernier bilan, le groupe LDC enregistre un chiffre d’affaires consolidé du 1er trimestre de l’exercice 2020-2021 (de mars 2020 à fin mai 2020) de 1 074,2 M€, en progression de 1,1 % par rapport à l’exercice 2019-2020. Les volumes commercialisés sont en hausse de 1,8 %.

Volaille : une stabilité du chiffre d’affaires dans un contexte de crise sanitaire

Hors amont, le chiffre d’affaires du premier trimestre du pôle Volaille s’élève à 730,5 M€, en progression de 0,5 % (+0,3 % en volumes) avec l’intégration des activités de la Société Ramon depuis le 1er juin 2019 et de la Société Luché Tradition Volailles à compter du 1er décembre 2019.

Avec l’amont, le pôle Volaille France affiche un chiffre d’affaires de 820,1 M€ en progression de 1,5 %.

A périmètre constant, la baisse est limitée sur le pôle malgré les mesures de restriction strictes imposées sur les circuits hors domicile (restaurants, restauration scolaire et collective).

Sur la grande distribution, le Groupe a répondu au surcroît d’activité qui s’est maintenu sur l’ensemble de la période. La demande a toutefois été contrastée en termes de mix-produits avec un recul des produits de spécialités (canard, pintade, etc.) globalement compensé par un bon niveau d’activité des produits traditionnels et des produits familiaux à consommer à domicile pendant le confinement.

International : hausse de l’activité portée par les acquisitions

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre (janvier à mars sur le pôle) s’élève à 107,1 M€ en hausse de 10,0 %. Les volumes commercialisés progressent de 10,7 %. L’activité du pôle International profite des acquisitions du Groupe avec les intégrations des sociétés Kiplama en Belgique à partir du 1er juillet 2019 et Marnevall en Hongrie à compter du 1er mars 2020.

Traiteur : repli en restauration hors domicile et modification du mix-produits

Le chiffre d’affaires du pôle ressort à 147,0 M€ en retrait de 6,2 % (-0,7 % en volumes). Pendant cette période de crise sanitaire, les plats cuisinés et snacking ainsi que ceux destinés à une consommation hors domicile ont logiquement affiché un recul sur ce 1er trimestre. Les ventes de produits surgelés et d’autres familles de produits frais (pizzas, plats exotiques, pâte à dérouler) ont permis de contenir le repli de l’activité en volumes et expliquent l’évolution des ventes.

Au mois de juin, le groupe constate un retour progressif vers une situation plus normalisée.

ELO Élevage

Participez aux 1ères rencontres connectées de l'élevage

  • Les webconférences thématiques
  • L'espace d'exposition des fournisseurs
  • Le stand réservé aux innovations
  • Les animations avec jeu-concours

Découvrez l'événement et inscrivez-vous gratuitement