LDC négocie pour acheter le Couvoir Perrot et confirme l'acquisition de Lionor

Le Groupe LDC a annoncé être entré dans une phase de négociation exclusive avec le Couvoir Perrot basé en Bretagne.

Cette société a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 32 M€ pour l'exercice 2016, elle emploie 65 personnes et gère 63 éleveurs sous contrat. L’acquisition de cette entreprise spécialisée dans l'accouvage de poussins de chair permettrait au groupe LDC d’optimiser une partie de son approvisionnement tant en volume qu’en qualité.

LDC confirme l'acquisition de la société Lionor, opérateur de la filière volaille. Cette société a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de plus de 47 M€ pour l'exercice 2015-2016 et emploie 160 personnes dans la région des Hauts de France. La concrétisation de cette opération permet à LDC d'accompagner le développement régional de Lionor en répondant à la demande de produits locaux et en s'appuyant sur le bassin de production existant. La Société Lionor est intégrée dans le périmètre du Groupe depuis le mois de mars 2017.

Une croissance de 2,9% conforme aux attentesL'occasion pour le groupe d'annoncer un chiffre d’affaires pour l’exercice 2016-2017 (de mars 2016 à fin février 2017) en hausse de +2.9%. Il s’élève à 3 580,2 M€ contre 3 478,6 M€ au cours de l’exercice précédent. A périmètre identique, le chiffre d’affaires augmente de 1,3% à 3 519,8 M€. Au regard de ses performances et compte tenu du niveau d’activité enregistré sur les fêtes de fin d’année, le Groupe LDC envisage une progression de son résultat opérationnel courant supérieur aux objectifs annoncés.Sur l’ensemble de l’exercice, le chiffre d’affaires du pôle volailles hors amont progresse de 3,1% à 2 572,0 M€ contre 2 495,4 M€ en 2015-2016. La croissance organique affichée est de 0,6%. L’augmentation des tonnages commercialisés est de 3,7% et de 0,5% à périmètre constant. L’activité du 4ème trimestre a notamment été portée par de bonnes fêtes de fin d’année. Les ventes affichent une progression de 3,4% (+1,0% à périmètre constant) à 674,0 M€ contre 652,0 M€. En volumes, la hausse est de 3,1% (-0,2% à périmètre identique).

Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois