La filière avicole dénonce les accords Mercosur

8 juillet 2019 - Chloé GWINNER

L'accord trouvé entre l'Union européenne et les quatre pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay, Urugay) le 28 juin dernier, après 20 ans de négociation, suscite une vague de critiques chez les agriculteurs européens, notamment chez les éleveurs.

Les professionnels français et européens de la filière avicole s’insurgent notamment contre « des concessions faites au détriment des agriculteurs français et européens », comme l’indique les syndicats FNSEA et JA qui prévoient à des manifestations devant le Ministère de l’Agriculture.

L’Anvol publie une lettre ouverte de la filière volaille française au Président de la République. La nouvelle interprofession dénonce un accord « inacceptable et incompréhensible », qui engendrerait une augmentation des importations de volailles du continent sud-américain vers l’Europe pouvant atteindre 180 000 tonnes, soit « l'équivalent de 4 500 emplois directs en France dont 1 500 éleveurs ».  Elle rappelle que « près d'un poulet sur deux consommés en France n'est pas français » et que ces volailles importées « ne respectent pas les mêmes exigences environnementale, sanitaire, vétérinaire ou de bien-être animal qu'en Europe ».

Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois