La filière œufs sur le pont pour répondre à la demande

8 mai 2020 - Filières Avicoles

Depuis le début du confinement, c'est la ruée vers l'œuf ! Les ventes ont bondi de 44 % et es professionnels du secteur se réinventent pour répondre à la demande.

En seulement 1 mois, du 16 mars au 12 avril, 611 millions d'œufs ont été vendus aux consommateurs en France ! C’est 44 % de plus par rapport à la même période en 2019, atteignant même +72% en réseau de proximité. Ce sont donc 185 millions d'œufs supplémentaires que la filière française a mis à la disposition des consommateurs en un mois ! 

Tous les modes d'élevage sont concernés : bio, plein air dont Label Rouge, sol ou cage. 

Pour répondre à cette explosion soudaine de la demande, les acteurs du secteur, réunis au sein de l'Interprofession française des œufs (CNPO), ont mis en œuvre tous les moyens à leur disposition et même certains qu'ils n'avaient pas imaginés auparavant. 

Les centres d'emballage tournent à plein régime, avec un renforcement des équipes et des horaires élargis en 2x8, voire même  en 3x8 dans certains cas. L'offre a été renforcée y compris avec des plateaux de 20, 24 voire 30 œufs qui ont permis de répondre aux achats massifs des consommateurs. Les centres se sont également réorganisés pour réorienter vers les magasins les œufs à coquille brune mais également à coquille blanche habituellement destinés à la restauration. Tout le secteur est sous haute tension et échange chaque jour avec la distribution pour gérer au plus juste les volumes afin d'éviter au maximum les ruptures d'approvisionnement.

L'organisation de la filière et la diversité des modes d'élevage permettent donc actuellement d'assurer l'approvisionnement en œufs d'origine France à un prix toujours aussi abordable et contribuent ainsi à l'autosuffisance alimentaire du pays. 

Cependant, dans ce contexte inédit, la filière doit également faire face à de nombreuses contraintes difficiles à maîtriser : désorganisation des transports, personnel parfois réduit dans les centres d'emballage, difficultés d'approvisionnement en emballages adaptés.... 

Ces aléas ont parfois pour conséquence d'entraîner momentanément des ruptures isolées, mais toujours rapidement résolues. 

DE L’ÉLEVAGE A LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L’actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois