La famille Dupuy attend la réouverture des foires

La crise de la Covid 19 a marqué un coup d’arrêt pour les foires agricoles en 2020. Un gros manque à gagner pour l’exploitation de la famille Dupuy, engagée dans la vente d’animaux vivants depuis 1965 avec trois sites d’élevage situés dans la Loire. 

« Avec l’Influenza aviaire, tous les deux ans en moyenne, la vente d’animaux est interdite sur les marchés et les foires (en zone humide). Avec la Covid-19 qui s’est rajoutée, il n’y a eu aucune foire agricole en 2020. C’est un gros manque à gagner car nous ne réalisons pas les mêmes marges sur les foires que lors des ventes aux grossistes et aux particuliers. 2021 ressemble en tous points à 2020 avec peu de perspectives sur l’ouverture des foires agricoles, juste un espoir de réouverture des marchés locaux après l’épisode d’Influenza aviaire », témoigne Sébastien Dupuy, éleveur de volailles dédiées aux marchés et à la vente aux particuliers à Montbrison (42).

Les particuliers ont un peu compensé la perte d’exploitation avec une augmentation de 20% de leurs achats en poules pondeuses. Hors confinement, des dépôts de volailles ont eu lieu dans les jardineries, et pendant le confinement, des livraisons à domicile. « Mais c’est beaucoup d’organisation pour très peu de volumes », confie-t-il.

Plus d'informations dans le numéro de mai de Filières avicoles
Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois