Influenza aviaire : cinq nouveaux cas depuis la fin juillet

30 août 2022 - Filières Avicoles

Depuis la mi-mai, une forte augmentation des cas est constatée dans la faune sauvage « autochtone » sur le littoral de la Manche. En élevage, 5 foyers ont été confirmés depuis la fin juillet : un dans la Manche, un dans la Somme, deux dans le Morbihan, et un dans l’Ain. Une basse-cour en Ille-et-Vilaine a également été confirmée positive le 25 août.

Cet été, un foyer d'influenza aviaire, dont le caractère hautement pathogène était confirmé le 29 juillet, a été détecté dans un élevage de poulets et de canards situé dans la commune de Bricquebec-en-Cotentin dans la Manche. Les 8 500 poulets de l'élevage avaient été abattus. Une zone de surveillance sur le littoral de la Manche et la presqu’île du Cotentin avait été mis en place début juillet suite à la détection de nombreux cas dans la faune sauvage.

Un second cas a été déclaré à Feuillères, lundi 1er août dans la Somme, entraînant l’abattage d’environ 8000 dindes présentes sur site.

En Bretagne, le département du Morbihan a ensuite été touché à deux reprises : le 17 août dans un élevage de 3 500 dindons sur la commune de Plöermel dans le Morbihan, puis le 23 août dans un élevage de 43 000 canards sur la commune de Ménéac.

Ces communes n’étant pas en zone côtière, le virus est donc déplacé à l'intérieur des terres, par les oiseaux sauvages marins, comme les goélands retrouvés à Loudéac en juillet. Ces foyers démontre la réalité du risque de dissémination du virus en Bretagne par l'avifaune sauvage contaminée, selon le GDS Bretagne.

Plus récemment, 10 600 canards ont été abattus après qu'un foyer de d’influenza aviaire a été déclaré dans un élevage le 28 août à Saint-Nizier-le-Désert, dans l’Ain.

Des mortalités en hausses chez les oiseaux du littoral

Depuis mi-mai, des mortalités groupées d’oiseaux du littoral ont été constatées d’abord dans les départements côtiers des Hauts-de-France (Nord, Pas-de-Calais, Somme) essentiellement chez les laridés (goélands, mouettes et sternes) puis ces mortalités sont apparues courant juin sur les côtes normandes (Seine-Maritime, Calvados, Manche) pour être observées en juillet sur les côtes bretonnes (Côtes d’Armor) et désormais en Loire-Atlantique et Charente-Maritime. Depuis, ces constats sont réguliers sur les côtes de ces départements mais également parfois à l'intérieur des terres.

Ces mortalités sont suivies dans le cadre du réseau SAGIR (dispositif national de surveillance de la santé de la faune sauvage) qui réalise des analyses. Le Laboratoire national de référence (LNR) de l’Anses a confirmé la présence du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène sur une centaine d’événements dans la faune sauvage du littoral de la Manche.

À noter que le terme "événement" ne donne pas le nombre d'animaux trouvés morts (ce nombre peut varier de 1 à une dizaine). 

Des zones de contrôles temporaires faune sauvage (ZCT-FS) ont été établies, en concertation avec les DDecPP concernées, autour des cas confirmés d’IAHP. Dans ces zones, différentes mesures ont été instaurées dont l'objectif est de renforcer la surveillance dans la faune sauvage et dans les élevages avicoles et de sensibiliser les professionnels au respect des mesures de biosécurité. 

Cette augmentation de cas d’IAHP dans la faune sauvage s’étend aux autres pays de l’Union européenne, cas essentiellement regroupés au niveau du littoral.

La situation est exceptionnelle (encore jamais rencontrée en France) de par son ampleur et la période où les détections ont cours. Bien que le niveau de risque soit revenu réglementairement au niveau négligeable (voir ci-dessous), la contamination de l’environnement reste élevée dans les régions où sont observées les mortalités d’oiseaux sauvages et la diffusion de cette contamination (et le risque d’introduction du virus dans les élevages de volailles) peut survenir à la faveur de mouvements de décantonnement de populations d’oiseaux sauvages.

Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois