Cocorette et Novoponte s’engagent pour une alternative au broyage des poussins mâles

9 février 2020 - Chloé GWINNER

Après l’arrivée des premiers lots de poules issues de sexage in ovo en France en 2019 chez Poulehouse, le groupe Cocorette et le couvoir français Novoponte s’associent avec la startup allemande Seleggt pour utiliser cette technique en France. 

Ainsi, plus de 150 000 poulettes issues de sexage in ovo au 9ème jour seront disponibles en France en 2020 permettant une alternative au broyage des poussins.

Le brevet de l’université de Leipzig exploité par la société allemande Seleggt permet d’interrompre l’incubation dès le 9ème jour, c’est-à-dire avant que l’embryon ne puisse ressentir la moindre douleur.

Le président Macron et la chancelière Merkel se sont engagés à interdire le broyage des poussins d’ici fin 2021. À son tour, revenant sur cette mesure symbolique, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a assuré sur RMC qu’il souhaitait voir arriver en France une technologie permettant l’interruption de l’incubation des « œufs mâles » même avant le 9ème jour.

Vendus sous les marques Cocorette et Poulehouse, les œufs issus du sexage in ovo seront disponibles dans des enseignes de la grande distribution au deuxième semestre 2020.

DE L’ÉLEVAGE A LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L’actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois