Allemagne : Vers un étiquetage obligatoire sur le bien-être animal

24 janvier 2022 - Filières Avicoles

Le ministre de l’Agriculture allemand Cem Özdemir a annoncé vouloir mettre en place plusieurs mesures en faveur du bien-être animal.

En 2019, un groupe d’experts était nommé afin de penser la restructuration de l’élevage en Allemagne vers plus de bien-être animal. Ces experts, réunis au sein de la commission Borchert, ont soumis plusieurs propositions, parmi lesquelles, un étiquetage obligatoire de bien-être animal d’ici la fin 2022 ainsi qu’une taxe sur le bien-être animal sur des produits tels que la viande ou le lait qui permettrait aux éleveurs de financer leur transition.

Cette proposition est défendue par le ministre de l’Agriculture allemand, malgré les critiques qui soulignent que cette taxe viendrait s’ajouter à l’inflation générale et à la hausse des prix de l’énergie qui pèsent déjà sur les biens de consommation.

Il souhaite par ailleurs développer une stratégie nutritionnelle pour réduire la teneur en sucre, en graisse et en sel des aliments, ainsi que le gaspillage alimentaire.

Il confirme également son intention de promouvoir l’agriculture biologique, avec un objectif de 30 % des produits présents dans les rayons des supermarchés d’ici 2030.

L’association des agriculteurs allemands (DBV) s’est félicitée de l’annonce faite par Cem Özdemir de son intention « d’améliorer les perspectives économiques des exploitations agricoles et de façonner la transformation en collaboration avec les agriculteurs ».

Filières Avicoles - Formules d'abonnement

AU CŒUR DES ÉLEVAGES ET DE LA TRANSFORMATION

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois