400 000 volailles de chair abattues, trois mois d'arrêt

12 mars 2021 - Emeline Vienot

« Dans le Sud-Ouest, 400 000 volailles de chair ont été abattues et les mises en place ont été arrêtées pendant trois mois, soit l’équivalent de 5 millions de volailles qui n’ont pas été élevées, générant un manque à gagner important pour tous les acteurs de la filière- accouveurs, éleveurs, fabricants d'aliments, abattoirs. C'est la 3ème crise en l'espace de 5 ans... », souligne Bernard Tauzia, président de l’interprofession régionale Arvol.

« Nous avons eu l'autorisation début mars de commencer à remettre en place des volailles de chair dans le Sud-Ouest dans les zones stabilisées, nous attendons le décret d’application… Cette autorisation concerne uniquement les gallinacés (poulets, pintades, dindes) », a précisé Bernard Tauzia. Les volailles devront rester confinées à l’intérieur des bâtiments jusqu’à ce que toute la zone du Sud-Ouest soit totalement sortie d’affaire, sachant qu’il y avait encore des cas début mars dans le Gers.

Des aides ont été actées par les Pouvoirs publics selon le même principe que lors des précédents épisodes. Pour mémoire, l'Etat avait versé 124 millions d'euros en 2015-2016 pour un montant total de pertes évalué à 441 millions d'euros, et avait récidivé en 2017-2018 avec 158,4 millions d'euros pour un montant de pertes estimé à 583 millions d'euros. La filière palmipèdes à foie gras totalise environ les deux-tiers de ces pertes. 

Abonnement Filières Avicoles

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois