3 millions d'euros d'aides annoncés

12 mars 2021 - Emeline Vienot

Le gouvernement prévoit une enveloppe de 3 millions d’euros pour accompagner les éleveurs les plus impactés par la Covid-19.

Les volumes de production ont enregistré en 2020 une baisse importante en canards (-12 %), pintades (-13 %) et dans les autres filières dont les débouchés sont fortement orientés vers la restauration (cailles, pigeons, gibier).

Certes, des aides ont été annoncées par les Pouvoirs publics pour les éleveurs des filières fortement impactées par la crise Covid-19 (réduction de l'activité de plus de 30 %, 50 % du chiffre d’affaires réalisé avec la RHD) qui devraient être versées à la fin du premier semestre, mais l'enveloppe globale allouée de trois millions d'euros seulement risque de ne pas suffire, surtout si la fermeture des restaurants devait se prolonger... D'autant que ces aides ne concernent pas le maillon accouvage, dont les pertes de chiffre d'affaires ne sont également pas négligeables.

L'avenir de certains produits, fleurons de la gastronomie française, tels que les suprêmes de pintades, les volailles de Bresse, les cailles, les pigeons, pourrait être ainsi menacé en cas de non réouverture des établissements de restauration au cours de l'année 2021, alerte Gilles Huttepain, vice-président d'Anvol (Interprofession volailles de chair). « De notre côté, nous avons une vraie volonté au niveau de la profession de maintenir les spécificités de la filière avicole française », rassure-t-il. 

Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois