Une application pour optimiser le temps de travail en agriculture

294

Sur le plan de l’organisation de travail, il n’est pas toujours facile pour l’éleveur de quantifier ses heures de travail et celles de ses salariés. Cette donnée s’avère pourtant un facteur clé dans la réussite d’un nouveau projet ou le bon fonctionnement d’une exploitation. Une problématique à laquelle se sont attaqués deux étudiants ingénieurs de l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers (ESA) – Armand Sachot et Matthieu Carpentier – débouchant sur le lancement dans les prochains mois d’une nouvelle application Aptimiz. Cette dernière va permettre de comptabiliser les heures consacrées à chaque atelier afin de mieux évaluer les besoins en main- d’oeuvre, et optimiser le cas échéant l’organisation du travail.

« Cet outil, reposant sur la technique de géolocalisation, mesure automatiquement les heures de travail par atelier, l’éleveur a seulement à mettre en marche l’application au début de sa journée de travail et à l’éteindre, une fois celle-ci terminée », a expliqué Armand Sachot à l’occasion du forum « Projet » organisé par Sanders Bretagne et Sanders Ouest fin janvier.

Actuellement, Aptimiz permet de comptabiliser le temps consacré à chaque atelier (bovins, aviculture, cultures,…) mais des algorithmes sont en cours de développement afin de pouvoir aller plus loin dans l’analyse et comptabiliser le temps nécessaire à la réalisation de certaines tâches particulières (curage, récolte, surveillance,…). « L’outil permettra de visualiser la charge de travail sur l’année/par mois/semaine/jour, calculée par atelier ou selon les parcelles, et aussi de se comparer à d’autres éleveurs. Il sera aussi possible de mesurer l’impact d’une modification sur le temps de travail, ou de simuler l’arrivée d’un nouvel atelier sur l’exploitation afin d’estimer la faisabilité temporelle du projet », détaille-t-il. La connaissance du temps de travail permet de mieux structurer son projet et de mettre en évidence la nécessité de recruter un salarié ou de sous-traiter certaines tâches. Aptimiz a été testée dans une quarantaine d’exploitations au cours de la phase de développement, dont celle de Roland Sachot, aviculteur et père d’Armand. « A 56 ans, il pensait avoir fait le tour de la question en matière d’optimisation de travail, mais cet outil lui a permis d’identifier beaucoup de temps de travail caché et d’ajuster son organisation en connaissance de cause », rapporte-t-il.