Terrena : des projets en vue pour sa filiale Galliance

381

Si le dossier Doux a mobilisé une grande partie des énergies et des moyens du groupe Terrena en 2018 et un peu freiné les investissements nécessaires à son pôle volailles Galliance, la volonté de la coopérative est bien de s’adapter aux évolutions du marché en modernisant et en adaptant ses outils.

Un premier pas vient d’être fait avec l’agrandissement et la modernisation de son site de découpe Bernard Royal Dauphiné situé à Grâne dans la Drôme pour un montant de 11 millions d’euros, et les nombreux aménagements effectués sur les sites de Saint-Nicolas-du-Pelem et Languidic (56).

Par ailleurs, le projet de construction d’un nouvel abattoir orienté sur les productions Nouvelle Agriculture et Bio (36 millions d’euros) revient sur le devant de la scène après avoir été différé. Des investissements sont également prévus à Ancenis (44) afin d’accentuer le positionnement sur le marché des PAI (Produits alimentaires intermédiaires).

Emeline Vienot