Sécurité alimentaire: vers plus de transparence pour les autorisations

59

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) devra publier les détails de ses évaluations des risques, selon une nouvelle législation votée le 11 décembre dernier.

Les nouvelles règles visent à améliorer la transparence dans l’évaluation des risques, la fiabilité, l’objectivité et l’indépendance des études utilisées par l’EFSA dans son évaluation des risques, la communication sur les risques et la gouvernance. La proposition fait suite à l’initiative citoyenne européenne sur le glyphosate, et en particulier aux préoccupations exprimées dans l’initiative quant à l’accès du public aux études scientifiques utilisées pour l’évaluation des pesticides et quant à leur indépendance. Elle fait également suite à un bilan de qualité de la législation alimentaire générale, lancé en 2014 et achevé en janvier 2018 par la Commission européenne.

Le texte de loin prévoit notamment de créer unregistre européen commun des études commandées ayant pour but d’éviter que les entreprises faisant une demande d’autorisation ne cachent des études qui leur auraient été défavorables.L’EFSA devra également rendre publiques les études sur lesquelles elle s’est basée et ce de manière systématique. Après parution, l’Agence pourra consulter d’autres sources pour vérifier et s’enquérir d’autres données scientifiques ou d’autres études potentielles. Enfin, les citoyens pourront automatiquement avoir accès aux informations relatives à la sécurité des aliments.

Des ressources supplémentaires devraient être allouées à l’Agence afin de lui permettre de remplir ses nouvelles missions.