« Replacer la dinde dans le quotidien des Français »

5571

Depuis plusieurs années, la consommation de viande de dinde se voit concurrencée par la viande de poulet et de porc. Si elle représentait encore 17 % de la consommation totale de viande de volaille en 2018, la filière dinde voit sa production diminuer d’année en année. Pour autant, les professionnels de la filière entendent bien redorer l’image de la dinde et la replacer dans l’assiette des consommateurs français, avec une nouvelle campagne de communication lancée en juin prochain.

En attendant, Patrick Pageard, président du Cidef, dresse l’état des lieux de la filière et de ses enjeux.

Comment se porte la filière dinde en quelques chiffres ?

Si on reprend l’historique, on constate que la production de dinde était en croissance régulière jusqu’aux années 2000, avant de stagner puis perdre une partie de sa production au profit du poulet. En quelques chiffres, la production de dinde s’établissait à 440 000 tec dans les années 1990 contre 360 000 tec en 2018, nous avons donc perdu près de 80 000 tec en 20 ans. Malgré cela, la production de dinde continue à représenter 20 % de la production de volaille en France, ce qui n’est pas mineur, même si elle est un peu mise à mal ces dernières années, car elle est en concurrence directe avec la viande de porc et avec la viande de poulet qui a contrario, elle, ne cesse de prendre des parts de marché.

Au-delà de cet effet de vases communicants, ces dernières années ont été aussi marquées par des changements des modes de consommation. Et l’hypothèse serait que la consommation de dinde pendant les périodes festives n’est plus aussi systématique qu’avant. En effet, la part des dindes entières à Noël diminue au profit d’autres espèces ou d’autres types de produits prêts à cuisiner.

En moyenne, la consommation annuelle de dinde est estimée en 2018 à 4,7 kg par personne contre 28,5 kg de poulet.

L’accès à la totalité de l’article est réservé aux abonnés à Filières Avicoles.

Entrez votre identifiant et votre mot de passe
pour découvrir la suite

ou

rendez-vous dans notre boutique
pour plus de renseignements
sur nos formules d’abonnement.