Recrudescence des foyers d’IAHP H5 en Russie et détection d’un virus H5N2

376

Le 16 août, les autorités russes ont déclaré à l’OIE un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) identifié le 9 août au sein d’un élevage de volailles (espèce non précisée) à Harino dans la région de Kostromskaya. Parmi les 498 485 oiseaux de l’élevage, 506 ont été infectés et sont morts (taux de morbidité et mortalité déclarés de 0,1 %). Selon les autorités, des mesures de lutte ont été mises en place telles que l’abattage sanitaire, des mesures de quarantaine, la désinfection, la mise en place de zones de confinement et protection autour du foyer et la restriction des mouvements de volaille au sein du pays.

Le sous-type H5N2 a été confirmé par PCR et séquençage. L’analyse comparative des séquences nucléotidiques des fragments de gènes H et N indique que l’isolat appartient à la lignée génétique asiatique des virus IAHP de clade 2.3.4.4 qui s’est répandue en Russie ainsi que dans plusieurs pays d’Asie, d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique en 2016-2018. La zone de clivage de l’hémagglutinine possède une séquence caractéristique d’une forte virulence potentielle du virus.

Parmi les foyers déclarés depuis le 13 juin, le sous-type H5N8 pourrait être attribué à dix-sept des foyers déclarés le 18 juillet. Pour les autres foyers H5, il est impossible d’attribuer ceux-ci au virus H5N2 ou au virus H5N8 déclarés pendant cette même période.

Il est important de noter que les migrations d’oiseaux ont déjà commencé, même si elles seront plus importantes en septembre-octobre. La circulation de virus IAHP en Russie représente donc un risque non négligeable pour les populations d’oiseaux de France et d’Europe, et sera à surveiller de très près avec l’intensification des mouvements de l’avifaune.

Source : Plateforme ESA