Progression des abattages de volailles de chair

263

Selon une étude Agreste parue en mai, les abattages de volailles progressent en un an de 8,7 % en téc (mars 2017-2018). Les tonnages abattus augmentent de 6,9 % pour les poulets, 4,1 % pour les dindes et 8,4 % pour les canards à rôtir.

Concernant la filière foie gras, lourdement affectée début 2017 par les foyers détectés d’Influenza aviaire et par le dépeuplement préventif opéré dans le sud-ouest de la France, l’activité d’élevage tend à se redresser sans toutefois retrouver le rythme d’avant décembre 2016 : avec 2,47 millions de canards abattus en mars 2018, les volumes restent inférieurs de 20 % à ceux de la moyenne 2012-2016.

En février 2018, les mises en place des différentes espèces de poussins de chair sont en hausse.

En février 2018, les exportations totales de viandes et préparations de volailles sont en hausse de 9 % par rapport à février 2017, tirées par les ventes de viandes de poulet vers le marché belge. Les importations augmentant moins fortement, le déficit du commerce extérieur des viandes de volailles se réduit.

Sur le mois, les prix moyens à la production du poulet et de la dinde restent bien inférieurs à la moyenne quinquennale (respectivement – 5,5 % et – 7 %).

Au 1er trimestre 2018, la production totale d’œufs de consommation calculée par modèle est estimée à 3,7 milliards d’unités, soit une hausse de 0,7 % par rapport à 2017.

En mars 2018, la baisse du prix moyen des œufs à la production s’atténue. Le prix reste supérieur de 60 % à la moyenne 2013-2017.

Source: Agreste, mai 2018