Le foie gras au menu de trois Français sur quatre pour les fêtes

176

Malgré la pénurie de matière première suite au plan de lutte contre l’Influenza Aviaire qui a fait baisser de – 20 % la production dans les élevages français en 2017, la filière s’est fortement mobilisée dès la reprise en août dernier. Résultat, les ventes ont progressé de +2,8% en valeur sur les 3 derniers mois de l’année malgré une baisse des ventes en volumes de – 12,4% (source IRI).

Dès le mois de novembre 2017, 77% des Français déclaraient avoir inscrit le Foie Gras au menu de leurs repas de fêtes. Comme l’avait annoncé le CIFOG, le Foie Gras était donc bien présent, mais dans des volumes moins importants : entre Noël et le jour de l’an, le choix était extrêmement limité en rayon. Début janvier, la quasi-totalité des rayons étaient vides dans les magasins et il ne restait aucun stock chez les producteurs.

Le plan de sécurisation a représenté de très lourds investissements pour l’ensemble des maillons de la filière et en particulier pour les éleveurs. Il s’est traduit par un renforcement de la réglementation sur la conduite des élevages et sur le transport des animaux, mais également par la mise en place de contrôles préalables à tout déplacement d’animaux, la création d’un système d’alerte au niveau national, etc.