L’Anses et le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) s’associent

50
Roger Genet, Directeur général de l’Anses, et Stéphane Siebert, Directeur de la recherche technologique du CEA, ont signé jeudi 29 novembre 2018 une convention cadre de partenariat visant à renforcer leur collaboration.

Le 29 novembre dernier, l’Anses et le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) ont signé un accord de partenariat visant à renforcer leur collaboration pour développer des outils technologiques innovants au service d’une réactivité accrue en matière sanitaire dans les domaines de la santé animale, végétale et de la sécurité des aliments.

Le CEA et l’Anses collaborent déjà sur des travaux de recherche visant à améliorer la détection et la caractérisation des pathogènes et contaminants physiques et chimiques, notamment en matière de lutte contre la menace terroriste biologique et chimique en France.

A l’occasion du colloque organisé pour le soixantième anniversaire de la création du laboratoire de l’Anses à Ploufragan (Côtes d’Armor), l’Anses et le CEA ont annoncé établir un nouveau partenariat visant à mettre les technologies innovantes développées par le CEA au service des actions de terrain pour la détection, la lutte et la prévention des risques sanitaires. Dans le cadre de ce partenariat, une dizaine de projets collaboratifs permettront par exemple :

  • le développement de dispositifs de bio collecte ou de capteurs pour recueillir et détecter de façon précoce in situ, au niveau des élevages ou des cultures, un très large spectre d’agents pathogènes ;
  • l’évaluation de nanoparticules lipidiques pour délivrer des vaccins (ex : Campylobacteren production avicole) ;
  • la mise en place d’une cellule d’intervention rapide pour l’identification de virus émergents chez l’animal ainsi que la mise au point de tests de détection et de vaccins, afin de proposer aux pouvoirs publics une réponse rapide en cas de crise sanitaire.