La région Bretagne investit dans la modernisation des élevages

490

Six mois après la reprise du groupe volailler Doux, la région Bretagne lance un appel à projets pour la modernisation des bâtiments d’élevage de volailles, dont les modalités seront précisées après concertation avec l’ensemble de la filière.

Le 17 décembre dernier, l’État et la région Bretagne rappelaient leur soutien à la filière avicole et invitaient les acteurs à s’engager dans la reconquête du marché national et européen, notamment celui de la restauration hors foyer, avec la mise en production de poulets plus lourds et d’accélérer la montée en gamme de la filière.

Pour accompagner ce projet, l’Etat et le Conseil régional de Bretagne investissent dans la création d’une nouvelle usine (abattage, découpe, préparation) adaptée à Châteaulin (Finistère) et annoncent le lancement dans les semaines d’un appel à projets dédié aux bâtiments d’élevage. Un dispositif destiné à leur modernisation dont les modalités seront précisées après consultation de l’ensemble des acteurs. L’enjeu étant d’adapter les bâtiments à la production de poulets de qualité et de moderniser les équipements pour une meilleure productivité.

Ces investissements s’inscrivent dans une politique de soutien à la filière, initiée lors de la reprise de Doux et la création de la société Yer Breiz (« poule bretonne » en langue bretonne) qui regroupe les éleveurs, les accouveurs et les usines d’aliment de l’ex-groupe Doux. Son capital est partagé entre LDC, Almunajem, Terrena, Triskalia et le Conseil régional de Bretagne. Avec cette société, l’objectif est de réorienter la production de l’export vers le marché domestique.