La filière des volailles fermières d’Auvergne se développe et recrute

272

Cinquième bassin de production de Label Rouge dans l’Hexagone, l’Auvergne continue de valoriser son modèle extensif grâce aux très bons chiffres enregistrés en 2017 par la  filière des Volailles Fermières d’Auvergne.

Preuve en est, pour la seule année 2017, la  filière, qui par ailleurs s’intéresse de plus en plus à l’export, a vu sa commercialisation progresser de près de 10 %.

Ainsi, en 2017, plus de 8,7 millions de Volailles Fermières d’Auvergne, poulets (blancs et jaunes), pintades, poulardes, chapons (blancs et jaunes) et dindes confondus, ont été mises en production par les 360 éleveurs membres du Syndicat de Défense des Volailles Fermière d’Auvergne (SYVOFA).

Cette progression s’accompagne également d’une augmentation du nombre d’installations au sein de la  lière (21 éleveurs supplémentaires en 2017) et par conséquent d’un plus grand nombre de bâtiments d’élevage. En effet, entre 2012 et 2017, près de 190 bâtiments sont entrés en production. De quoi conforter le maintien de l’activité agricole et lutter contre la désertification des campagnes.

Cette dynamique s’explique par les nombreuses spécificités des Volailles Fermières d’Auvergne mais également par les initiatives mises en place ces 5 dernières années en phase avec les attentes actuelles du consommateur et qui permettent de valoriser le savoir-faire des éleveurs.

Pour autant, victime de son succès auprès des consommateurs, la filière avicole auvergnate doit continuer de développer sa production et cherche activement de nouveaux éleveurs jeunes et motivés, avec pour objectif la création de 20 nouveaux bâtiments chaque année.