La Chine lève l’embargo sur la volaille française

399

Les exportations de volaille françaises vers la Chine vont pouvoir reprendre dans les prochains mois.

Comme une petite dizaine d’autre pays, la Chine avait décidé en décembre 2015 de suspendre ses importations de volailles et autres produits avicoles en provenance de France après des cas de grippe aviaire détectés en Dordogne.

Mais le 25 mars dernier, à l’occasion de la visite d’Etat du président chinois Xi Jinping à Paris, la France et la Chine ont signé un accord de principe sur la levée de l’embargo visant les exportations de volailles françaises.

Pour rappel, en 2015, la France avait exporté 3.570 tonnes de viande de volaille pour un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros, selon l’organisme FranceAgriMer. La même année, la France avait aussi exporté pour 20 millions d’euros de génétique aviaire.

Comparativement à d’autres destinations, le marché chinois reste donc relativement modeste en volume et en montant pour la filière française, mais il lui permet de valoriser des morceaux (têtes, pattes, ailes) peu consommés en France et appréciés des Chinois.

Début mars, des inspecteurs chinois ont visité des couvoirs, des abattoirs et des laboratoires départementaux de contrôle sanitaire.

Les sept entreprises françaises agréées pour exporter vers la Chine devraient recevoir des levées d’embargo dans les semaines à venir.