Fin de l’approvisionnement en œufs cage : EggTrack surveille la transition

359
SONY DSC

L’ONGCIWF (Compassion in World Farming) publie sont premier rapport EggTrack. Cet outil de suivi vise à rendre compte des progrès réalisés chaque année par les entreprises agroalimentaires qui se sont engagées à s’approvisionner en œufs et ovoproduits hors-cage d’ici à 2025.

Depuis 2016, de nombreuses entreprises agroalimentaires se sont engagées à ne plus utiliser ou vendre des œufs issus de poules élevées en cage.

Le rapport EggTrackmet en avant et suit les progrès de ces entreprises pour leur permettre de rendre compte annuellement de leurs avancées et encourager un changement d’orientation définitif du marché vers une production hors-cage. Il met en évidence les progrès réalisés non-seulement sur les œufs coquille, mais aussi sur les ovoproduits, souvent absents des déclarations.

L’échéance cible de 2025 équivaut à cinq cycles de production pour les poules pondeuses. Pour tenir ces délais, les entreprises doivent commencer à prévoir les changements de leurs systèmes de production et travailler étroitement avec leurs fournisseurs. EggTrack propose donc de suivre cette progression.

83 groupes agroalimentaires européens de la distribution, de la restauration commerciale et hors-foyer, des transformateurs et des producteurs ont été évalués pour ce premier rapport, sélectionnés en fonction de leur taille et donc de leur potentiel impact sur le marché.

Les données utilisées dans le rapport ont été compilées à partir d’informations rendues publiques sur les sites internet des entreprises durant la première quinzaine d’août 2018, et seront révisées chaque année à la même période, jusqu’à l’échéance 2025. Le nombre d’entreprises inclues dans le rapport devrait augmenter également chaque année.


Chiffres clés de la première édition européenne d’EggTrack :

  • 75% des entreprises ont publié les progrès réalisés par rapport à leurs engagements pour au moins une partie de leur approvisionnement.
  • 43% des entreprises ont rendu compte de leurs progrès pour l’ensemble de leurs engagements et de leur chaîne d’approvisionnement. A l’inverse, ce résultat montre également que 67% des entreprises n’ont que partiellement rendu compte de leur avancement.
  • Plus l’échéance est proche, plus la proportion d’entreprises ayant rapporté leur avancement est élevée et plus les progrès ont été importants.
  • Pour les engagements à échéance 2025, 18 entreprises (soit seulement un quart du total) ont reporté publiquement leur avancement, et parmi ces 18 entreprises, le pourcentage d’œufs issus d’élevage hors-cage est de 48% en moyenne.
  • En moyenne, les entreprises qui ont des engagements à échéance 2018-2025 sont aujourd’hui à 61% d’oeufs coquille hors cage et 47% pour les ovoproduits hors-cage.