N°826 – Janvier 2019

1846

A LA UNE – Salon : Le Sommet de l’élevage, carrefour d’affaires internationales – Vie des entreprises : Un LabCom spécialisé dans les usages des plantes en nutrition animale  – Les Gens Les brève

ECONOMIE – Marché : Avec 10 Mds de repas, la RHD est un secteur convoité – Gestion : 2021 : vers une nouvelle réforme de la PAC – Les Graphes Les Brèves : Groupe Maïsadour, la fusion avec la coopérative Perigord renforce sa position de n°2

FILIERES – Accouvage : Le canard ambitieux malgré les incertitudes – La dinde française fait de la résistance – L’accouvage, entre transmissions et innovations

TECHNIQUE – Porte ouverte : Le bâtiment tunnel abrite désormais une volière bio – Un bâtiment canard plein air moderne tout inox – Alimentation : Adapter la stratégie en fonction du contexte – Brèves techniques

CE MOIS-CI : La RHD, un secteur convoité

emeline-nvxL’EDITO – Ces valeurs qui nous parlent…

Selon Claude Mauguit (M2 Consultant), le modèle de la coopération, à condition de rester rigoureusement fidèle à ses principes et valeurs d’origine, a encore un bel avenir devant lui puisqu’il répond quasi parfaitement aux attentes sociétales actuelles.

Quelles sont donc ces valeurs dont le modèle coopératif peut se targuer et qui nous parlent au-delà de toute appartenance politique et indépendamment de notre nationalité ou du milieu social dans lequel nous évoluons ?

En tout premier lieu, les notions de solidarité et de responsabilité… La notion de solidarité intergénérationnelle et de vision à long terme sont inhérentes à la coopération dont la genèse remonte à plusieurs siècles, le partage de la valeur est inscrit dans ses fondamentaux. Aujourd’hui, les problématiques de durabilité et d’accessibilité aux ressources, d’inégalités de plus en plus criantes, vécues ou relayées par les médias, contribuent à sensibiliser les populations et à réveiller chez l’individu le sens des responsabilités et un sentiment de solidarité vis à vis de son prochain et des générations futures. L’achat « éthique » s’inscrit dans cette tendance, tout comme les différentes formes d’économie collaborative.

Citons ensuite le besoin de transparence. Les coopératives sont des sociétés d’hommes qui laissent la démocratie et la base s’exprimer (un homme = une voix). La transparence est de mise, tout ce qui ce passe à l’intérieur de la coopérative est porté à la connaissance des adhérents.

De récents sondages/enquêtes réalisés auprès des citoyens et consommateurs concernant des thématiques aussi diverses que l’alimentation, la politique, le monde de l’entreprise, l’investissement, laissent transparaître ce besoin de transparence de manière flagrante. La mouvance ‘Locavore’, qui traduit une recherche de proximité, de réassurance, d’authenticité, en est d’ailleurs une manifestation.

Solidarité/transparence… Phénomène passager ou lame de fond conduisant à l’avènement d’une nouvelle ère, auquel cas, il faudra encore du temps avant que ces valeurs ne soient exprimées à leur plein potentiel. Pour l’heure, à chacun de verser sa goutte dans l’océan si ces valeurs vous parlent…

Belle année 2019 !

Émeline Viénot, Rédactrice en chef.