Croissance de l’e-commerce

72

Avec cette génération hyper connectée (95 % des Millénials avec une moyenne de 18 connexions/jour, 6 heures/jour sur les écrans), se développe le e-commerce. Sans être pionnière en la matière, la France n’est pas non plus à la traîne avec 6 % des achats de produits alimentaires réalisés en ligne contre un tiers en Corée du Sud par exemple. Et selon les estimations, ces derniers sont appelés à doubler d’ici 2025. « Les GMS n’ont jamais été autant chahutées… Les enseignes traditionnelles doivent se réinventer et investissent massivement dans le numérique (exemple Auchan/Alibaba) », observe Freddy Thiburce, expert marketing/innovation.

Avec les Millénials, on assiste à une métamorphose de la manière dont on consomme et à une reprise du pouvoir par les consommateurs, qui sont plus actifs via les réseaux sociaux. Sites marchands en ligne et applications en tous genres se développent à vitesse grand V. « Une nouvelle bataille arrive : celle du ‘bien manger’, avec le lancement d’applications permettant une analyse détaillée du profil nutritionnel des produits qui devient un critère de choix », prévient-il. 4 Millénials sur 10 déclarent utiliser aujourd’hui une application, 6/10 ont recours à un comparateur de prix. 44 % font couramment leurs achats en ligne, 61 % se font livrer régulièrement des repas à domicile.