Conférence Avicole Panafricaine : Un nouvel élan pour la filière panafricaine

120

La Conférence Avicole Panafricaine tenue du 14 au 16 mai à Lomé, au Togo. Organisée par le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) et la branche togolaise de l’Association Mondiale des Sciences Avicoles (en anglais WPSA), elle a réuni trois cents chercheurs, experts et industriels de la filière avicole d’une quinzaine de pays dont Australie, Belgique, Bénin, Côte d’Ivoire, Ghana, France, Kenya, Nigeria, Pays-Bas, Sénégal, Togo et Turquie.

Ce cycle de conférences a permis de passer en revue les opportunités qu’offre la filière avicole en termes de potentiel scientifique, de recherche, de création d’emploi et de moyen de lutte contre la pauvreté, sans oublier les contraintes auxquelles les acteurs sont confrontés.

« La consommation de viande de poulet augmente en Afrique subsaharienne de 99 %, alors que la production animale n’évolue que de 56 %. Les importations ont progressé de 209 % et sont dues à l’augmentation de la demande pour la viande de poulet liée à la croissance de la classe moyenne », affirmait le ministre togolais de l’agriculture, Noël Koutera Bataka.

Financé par la Banque Mondiale et opérationnel depuis 2014, le CERSA œuvre dans la promotion, le développement et l’industrialisation de la filière avicole sur le continent africain, particulièrement en Afrique occidentale et centrale.