87 % des élevages conformes aux chartes CIDEF, CIPC et CICAR

181

Un an après le lancement de l’application EVA, qui vise à valoriser les bonnes pratiques d’élevage, les interprofessions de la volaille tirent les premiers enseignements des 2314 audits effectués en poulets, en dindes et en canards à rôtir. Selon les résultats collectés, la note moyenne de conformité des élevages aux chartes d’élevage CIDEF, CIPC et CICAR s’établit à une moyenne nationale de conformité de 87%.

Les principaux manques constatés concernent la formation et/ou la présence du CPIEPC, l’absence des certificats de densité ou l’approvisionnement en animaux d’un jour auprès d’un couvoir agréé à la charte SNA.

Nouvelle version

L’ensemble des guides de bonnes pratiques dinde, poulet, canard à rôtir, les grilles d’évaluation et les protocoles de vérification ont également été mis à jour, avec une version 4.2 lancée le 1er octobre 2018.

La version tient compte des dernières exigences en matière de biosécurité dans les élevages et répond à l’ensemble des exigences de l’arrêté du 8 février 2016 modifié, relatif aux mesures de biosécurité applicables dans les exploitations de volailles et d’autres oiseaux captifs dans le cadre de la prévention contre l’influenza aviaire.

La mixité des élevages est maintenant prise en compte dans le protocole de certification sous accréditation. Un éleveur « mixte » engagé simultanément sur plusieurs chartes, pourra dorénavant, au regard d’une analyse de risque mise en place et suivie au sein de son OP, ne se faire auditer que sur une seule espèce tout en étant conforme sur plusieurs espèces.

La règle de calcul de la conformité a également été revue avec cette nouvelle version. Dorénavant tout point AA (A améliorer) est réduit à 0,5 point. Le niveau de conformité de l’élevage reste par contre fixé à 75%.

Une période de transition de deux mois a été fixée pour la mise en application de cette nouvelle version. Deux possibilités sont offertes aux OP sous accréditation pendant cette phase de transition :

  • Soit considérer que l’ensemble des audits conformes à la version 4.2 sont conformes à la version 4.1 (car la version 4.2 est mieux disante).
  • Soit solliciter 2 certifications distinctes, l’une en version 4.1 sur l’échantillon des audits 4.1 et la seconde en version 4.2 sur l’échantillon des audits 4.2.

Un outil de reporting dédié pour les OP

Depuis le 1er octobre, les OP engagées dans la démarche EVA peuvent aussi bénéficier d’un outil de reporting dédié, qui leur permet de se comparer au niveau national, d’évaluer l’ensemble de leurs élevages et de mettre en oeuvre des plans d’action ciblés sur les manquements constatés.